domingo, 25 de octubre de 2015

Le ciel commence ici
















Lorsque je suis sur un possible site de prises de vue, je regarde ce qui m'entoure en rêvant à ce qui pourrait s'y passer. Je regarde à travers le filtre de mes recherches. Je cherche les points de vue qui vont être porteurs de scènes mystérieuses, où l'architecture est un véritable personnage, où les éléments vont jouer avec les personnages et les objets.















Prévoir, tout organiser, mais jouer avec le hasard sur le moment. La lumière, le vent, le mouvement des personnages et des objets ont une force de réalité qui se combine avec le projet. J'ai la sensation avec mes dessins préparatoires de tendre un jeu de cartes au hasard, et au moment de la prise de vue je suis prête à intégrer dans mes images l'imprévu, l'imprévisible. Mon jeu prend alors son sens. Oui, ça c'est magique.



















Photos et texte:
Corinne Mercadier



No hay comentarios: