lunes, 7 de diciembre de 2015

Sous la surface












Pendant de nombreuses années, j’ai créé et recréé la même photographie. C’était, franchement, une obsession, ancrée dans mon insatisfaction envers le monde tel que je le ressentais, et le sentiment profond qu'autre chose existe, caché, en quelque sorte, au grand jour. Cette obsession m’a poussé à explorer, souvent la nuit et plusieurs centaines de kilomètres de rues de la ville ainsi que les intérieurs de connaissances et d’étrangers.




















Quand je repense aux deux dernières décennies de ma photographie, je vois une expérience qui reflète la solitude de mes errances. Le sentiment dont je n’étais qu’à demi conscient à l'époque, c’est que notre moi le plus authentique, ne se révèle que dans la solitude. A mon avis, le moi social est un masque. Les photographies recueillies ici reflètent, tout simplement, mes efforts pour arracher ce masque et pour exposer un fragment du mystère qui existe sous la surface.














Photos et texte:
Jason Langer



No hay comentarios: